À l’occasion de la sortie de son deuxième album, « Turn Around », le quartet présentera son
nouveau répertoire. Inspirée par la culture noire, la musique du batteur C. Abraham est empreinte de
jazz et de blues bien sûr, mais aussi de funk, de soul et d’afro-beat.

D’abord passionné par le be-bop, le batteur Clément Abraham s’est progressivement intéressé à
toute la musique noire du vingtième siècle. Ses influences sont donc multiples parmi les héritiers de
Papa Jo Jones – l’un des inventeurs de la batterie moderne. Après 11 ans passés à Paris entre jazz,
variété et musique classique, puis 4 à Dakar dans le milieu du reggae, il vit en Bretagne depuis 2003
et se consacre principalement au jazz.

C’est au Sénégal, où la musique est omniprésente, que le batteur a commencé à écrire. Ses
premières compositions sont naturellement marquées par cet environnement : variété des rythmes,
mélodies chantantes. Un premier disque (« Assaman si » – « Le ciel » en Wolof) est sorti en 2003,
un deuxième (« Translation ») en 2015. Depuis, son écriture s’est affinée sous l’influence de
nouvelles expériences. Du blues au hip-hop, en passant par le jazz et la funk music, au fil des ans,
C. Abraham s’est nourri de la musique noire américaine et en propose une interprétation dans
« Turn Around », un troisième album, paru le 1er mars 2017.

Avec :
Nicolas Peoc’h : sax alto
Thierry Chabenat : vibraphone
Jérémie Elis : contrebasse
Clément Abraham : compositions, batterie

Samedi 26 août à 18h – Pub La Mars

Entrée gratuite – 3 rue de la Halle – 29120 Pont-l’Abbé – Tél. 02 98 87 15 08

Site web